FOIRE DE PARIS 2014 – 01/05/2014

Veni, vidi, viciLa Foire de Paris

1er mai… j’avoue je n’aime pas ce jour, j’ai l’impression que la France s’arrête de tourner… enfin peut-être plutôt de consommer (!) bref, c’est pire quand « il pleut à boire debout » (dixit les québécois) … Pas franchement envie d’aller manifester aux côtés des Syndicats ou des mouvements politiques, ni de vendre des brins de muguet…

Et si on allait à La Foire de Paris ???

tickets

Après avoir réussi l’étape parking sans trop de difficultés, eh eh trop de chance… nous voilà (Noémie – ma fille –  et moi) avec les « sésames » en mains. Merci Roxane et Pascal  :lol:

Un coup d’oeil sur le plan: waouh 8 pavillons s’offrent à nous, mais pour nous c’est décidé, ce sera une balade gourmande

IMG_20140501_152915

Il y a beaucoup de monde cependant l’ambiance est là conviviale. Alternance de grandes enseignes et de petites « start-up », nous prenons le temps de déguster, discuter… discuter et déguster encore !

Noémie et moi avons été séduites par le carré des nouveaux fabricants et nous avons goûté les petits vers (si-si !) de la société Jimini’s. L’avenir culinaire serait-t-il aux insectes ? En tous cas, Clément et Bastien sont deux jeunes chefs d’entreprise bien décidés à bouleverser nos habitudes et moi, ça me plait !

Jiminis

 

Nous continuons notre flânerie gourmande le long des allées du salon et certains stands sont de vrais régals pour les yeux.

1

2

Nous avons littéralement craqué pour le stand de Brugnoli Parmigiano Regiano Bio, le parmesan est à tomber par-terre…

IMG_20140501_174044

et du côté sucré, comment résister aux Cookies de Monttessuy. Derrière ce nom se cache une jeune femme Aurélie, pleine de talent qui réveille nos papilles avec des cookies au caramel au beurre salé, au citron-amande ou encore grâce aux versions salées, comme ceux aux tomates confites, chorizo ou encore au chèvre… Personnellement j’ai succombé et acheté une sélection sucrée pour notre plus grand plaisir.

Nous avons ensuite rencontré Benoît Molin et sa collection de Macarons… Huuuum toutes ces couleurs:

3

IMG_20140501_153625

un peu plus loin, des vraies guimauves à l’ancienne, avec des parfums comme la violette, la lavande… notre imaginaire est en ébullition !

La Maison Alsacienne, les Deux Gourmands ou encore Le Domaine des Macarons de Réau, voilà de belles enseignes qui nous charment mais que dire des sandwiches au fromage à raclette, des merveilleux jambons et de la charcuterie Corse ? Miammm…

je crois qu’on va repartir riches de quelques kilos supplémentaires !

4

 

Notre dernier coup de coeur et pas des moindres: Les Produits de la Vie et leur pesto à l’ail des ours… Mamma Mia… une tuerie ! J’ai acheté quelques pots  ainsi qu’un pot IBI de crème de betterave, la vendeuse était passionnante, pleine de bons conseils, de recettes, d’enthousiasme. On a goûté des graines de courges, un délicieux vinaigre… bref, j’aurai bien tout acheté !

IMG_20140501_150325

 

Nous aurions aimé aller au village des Food Trucks mais la pluie battante nous en a dissuadé. Quel dommage !

Au passage, on croise le stand M6 boutique et son charismatique présentateur Pierre Bellemare dit Dhostel qui vante les mérites d’un énième mixeur magique…

IMG_20140501_151741 IMG_20140501_151915

 

Voilà pour le pavillon 7, et si on allait faire un tour du côté du pavillon Bien-être, mode & accessoires ?

Pouah !!! alors là c’est une autre histoire. L’ambiance y est beaucoup moins conviviale. Les vendeuses vous interpellent de façon limite agressive, vous proposent des produits soit-disant miraculeux, malheureusement les démonstrations sont peu probantes: le lisseur-boucleur qui vous fait des boucles qui ne tiennent pas, le crayon magique pour les yeux que même la vendeuse n’arrive pas à faire partir sur votre main, le maquillage bonne-mine qui vous fait ressembler à une carotte en goguette ! Bref, cet aspect téléachat géant, entre la braderie, le souk ou le marché d’été sans l’ambiance vacances: très peu pour nous. Le concours du meilleur démonstrateur du meilleur produit qui vous hypnotise, et vous captive la carte-bleue pour remplir vos placards d’objets qui pour la plupart seront inutiles, NON NON NON !

oui je suis un peu critique, cependant c’est ce que nous avons ressenti dans ce pavillon.

Nous n’avons pas eu le temps d’aller au concours Lépine, je pense que nous aurions apprécié davantage que ce dernier pavillon. En attendant nous repartons avec de délicieuses saveurs en bouche. Et bien sûr comme la plupart des visiteurs nous avons cédé à la tentation et nous ne repartons pas non plus les mains vides, histoire de prolonger les dégustations à la maison et avec les amis et aussi de réaliser de nouvelles recettes pour des photos inédites dans ma photothèque…

Noé testeuse

 

A bientôt !

 

 

 

 

Leave a comment