Ce soir à table, c’est Ornithogales…

Oula… ORNI quoi ???

ORNITHO… comme pour les oiseaux ?

ou ORNITHOPODE… comme pour les dinosaures ????

GALE ??? oh non ça gratte… Ornithogales

Bah non, ORNITHOGALE comme la plante de la famille des liliacées. Évident, non ?…

Bon allez Catherine, sois humble, et partage: il s’agit de petites asperges des bois appelées aussi Aspergettes. Ces jeunes pousses ressemblent à de charmants épis de blé. Ornithogales

Les Ornithogales sont très prisées par les promeneurs épicuriens mais comme pour les champignons, les coins sont jalousement gardés secret… Pour ma part, aucun mérite, j’avais déjà découvert les asperges sauvages (pas tout à fait pareil http://gretagarbure.com/2013/05/19/glanes-et-cueillettes-sauvages/) grâce à nos amis pyrénéens (NON pas les chocolats… euh.. mouais… Catherine tu sors).   Et cette année, voilà les Ornithogales sur l’étal de mon primeur … bon, et bien sûr dès que je vois quelque chose de nouveau, je craque…

Pour les déguster, il faut d’abord les blanchir 3-4 minutes ou les faire à la vapeur. Ensuite un tour dans l’eau glacée pour stopper la cuisson et leur conserver ce beau vert… Pour la finition, pourquoi pas un passage à la poêle terminé par un filet de balsamique.

Ces asperges des bois sont délicieuses al dente en salade avec des tomates séchées et du parmesan. En omelette, en risotto… Bref, les ornithogales se prêtent à beaucoup de facéties gourmandes. D’ailleurs je ne manquerai pas de vous faire part de mes expériences « papillistiques » (72 points au scrabble).

en attendant retrouvez les photos dans la banque d’images:

 

 

Petit rappel: L’ensemble des photographies présentées sur ce site est soumis aux lois relatives aux droits d’auteur. Toute utilisation publique ou privée est interdite sans mon autorisation.

Leave a comment